Architecture intérieure

Home / Architecture intérieure

Architecture intérieure

Nous explorons l’environnement dans lequel se situe votre projet.
Nous vous accompagnons pour en faciliter la réussite.

logo vuduphare  UN  NOUVEau centre de jour À NOUMÉa 

Projet réalisé en collaboration avec Pierre BECH Architecte – evolution – Vu du Phare : MACADAM

L’objet de la présente étude est la délocalisation du centre d’accueil de jour Macadam d’une capacité de 60 accueillis par jour. Le foncier retenu se trouve dans le quartier de Doniambo à Nouméa. Sa superficie est de 420 m².

PROGRAMME

La qualité du projet architectural doit rendre possible un accueil et un accompagnement adapté aux personnes en situation d’errance, aux personnes en situation de handicap mental. L’environnement doit :

  • faciliter la transition entre espaces administratifs et espaces collectifs (restauration, animation, sanitaire, …)
  • être sûr et rassurant
  • respecter l’intimité et favoriser la cohésion
  • permettre une appropriation des lieux

Une architecture «ressources» et non «contraintes» :

Choisir de se rendre dans un accueil de jour à proximité du centre-ville alors que des habitudes de rester au centre-ville ont été prises depuis de nombreuses années, n’est pas évidente ni pour la personne en errance ni pour l’entourage de ce centre d’accueil de jour. L’imaginaire collectif véhicule trop souvent des images négatives sur les centres d’accueil de SDF.

Le traitement architectural des espaces de vie devra intégrer une obsession de l’usage, c’est-à-dire de l’adéquation indispensable et nécessaire entre le projet de vie, les pratiques professionnelles et l’esthétique de l’espace.

Cet établissement accueille différents publics, personnes en errance, personnes inscrites dans un parcours de réinsertion socio professionnelle, personnes SDF, personnes présentant des troubles psychologiques et des addictions. Il est essentiel de penser le projet architectural pour tenir compte de ces différents publics et de leurs besoins spécifiques.

Le maître d’œuvre dans la conception architecturale devra privilégier les points suivants :

  • Concevoir le projet architectural de façon contextuelle en intégrant «la dimension paysage» et la qualité du site.
  • Marquer la prise en compte de l’environnement comme cadre de vie, une transition maîtrisée entre l’extérieur et l’intérieur.
  • Les jardins et/ou espaces extérieurs devront être connectés et organisés de façon harmonieuse avec les locaux communs.
  • Penser la connectivité des espaces entre eux et organiser les déplacements sur le site en lien avec les activités présentes (espaces de vies, d’ateliers, de restauration, de bureaux,…)

logo vuduphare  UNE NOUVELLE MAISON DE LA FAMILLE À NOUMÉA

Voici le dernier projet réalisé par Vu du Phare : La Maison de la Famille
Un grand merci à l’équipe du CCAS et de la Maison de la Famille pour leur confiance.

DSCN4301
Les fresques ont été réalisées par Charlotte et Géraldine FONCK

DSCN4303
L’espace extérieur a été conçu par SITE Pierre Moyat

DSCN4338
Sans oublier l’ensemble des entreprises qui ont participé à la réalisation de cet espace.

DSCN4326
Ci-dessous article des Nouvelles Calédonienne d’Hervé COQUOIN

UN NOUVEL ESPACE FAMILIAL

Publié le vendredi 09 octobre 2015 à 03H00

A quelques minutes de l’ouverture au public, l’ambiance était sereine parmi l’équipe éducative. Les sourires échangés semblaient souligner sa satisfaction d’être enfin à pied d’œuvre dans le quartier de Rivière-Salée. Seule, une petite pile de cartons d’emballage encore entreposés sur le côté de la porte d’entrée, témoignait de leur récent emménagement. Puis les clayettes amovibles du plafond se sont soudainement entrouvertes pour laisser pénétrer la lumière du jour dans le hall d’entrée. Le cocon d’accueil familial pouvait alors amorcer sa nouvelle existence.
Impression. « Allez, on va faire comme à la maison, nous allons commencer par se rendre à la cuisine et nous préparer un bon café », adresse d’une voix engageante au reste de l’équipe Valérie Leclerc, la directrice du centre communal d’action sociale qui gère la structure. « Je ressens, en cette première journée, une très bonne impression, confie Ingrid David, l’une des éducatrices spécialisées. Sur le papier, le projet était prometteur, et la réalité est conforme à ce qu’il décrivait ». L’intérieur plutôt cosy et d’une extrême propreté, sent encore le neuf. Les peintures murales, tout comme les espaces socio-éducatifs et les jeux de psychomotricité brillent de couleurs vives. « La structure est bien plus sympa encore qu’au Faubourg-Blanchot, même si nous sommes un peu plus à l’étroit, témoigne Sandra Lopes, la chef du service Enfance et coéducation. Ces nouvelles superficies nous obligeront à travailler davantage sur le qualitatif. Nous sommes très heureuses, on n’attend plus que le public ». Il ne manque, en effet, que les rires d’enfants et les conversations des parents pour animer les lieux. En attendant, Chantal Bouyé, l’adjointe municipale en charge du social et du handicap, expose ses attentes : « Notre souhait est de développer la mixité des populations. Nous allons également mettre en place des temps d’écoute et de parole avec les jeunes, en partenariat avec le monde associatif. »
Ressenti. Enfin, une heure plus tard, Siti et sa fille Aïnun, âgée de quatorze mois, ont été les toutes premières à franchir le seuil de la maison d’accueil. « Le lieu est génial ! s’exclame aussitôt la maman, c’est peut-être un peu plus petit que la précédente maison, mais c’est mieux conçu. Ma fille peut passer d’un espace à l’autre plus facilement et sans se lasser ». Le premier ressenti formulé par Siti éclaire le visage d’Ingrid David, qui confirme dans un sourire : « Notre nouveau local est chaleureux et convivial, la maison a été pensée pour accueillir au mieux notre public. » Mais tout le monde ne semblait pas encore connaître la nouvelle adresse de la Maison de la famille. A l’image de Jacqueline, qui se tenait à quelques mètres de là avec sa fille Maylana : « Je ne savais même pas qu’elle existait, mais c’est une bonne chose qu’ils s’installent ici ! »
La petite Aïnun découvre avec sa maman les nouveaux locaux de la Maison de la famille implantée au pôle de services publics.

LNC article la maison de la famille
Photo Hervé Coquoin

 

 

logo vuduphare  Evolution et transformation du gîte NATAÏWATCH


Le gîte NATAÏWATCH s’enfonce dans la forêt, il s’identifie avec son contexte naturel et culturel. Les bungalows sont situés en retrait par rapport à la plage, nous avons laissé le visiteur au centre de cette végétation. Notre intention lors des phases de conception a été de créer un lieu pour être dans la nature, en relation dynamique avec elle.
Ce projet est surtout adaptable et réalisable en fonction des moyens de la structure. Le gîte connait maintenant sa vision à long terme et pourra y accéder progressivement. Le personnel pourra ainsi s’adapter à une bonne utilisation du lieu. Ce projet permettra l’accompagnement au changement afin de réaliser une bonne utilisation au quotidien.

NATAIWATCH_bugalows_jumelés_5

COMMENT ?
– Préconisation de matériaux sains et naturels, de préférence disponibles localement, biodégradables et économes en énergie (production et transport).
– Immersion dans l’environnement physique et culturel avec un retour lorsque cela reste accessible vers l’architecture traditionnelle.
– Le projet est élaboré en vue d’une construction maîtrisée et accessible à un développement raisonné du gîte, de sa structure et aussi en moyen humain.

APS BUNGALOW masse-2

 

 

logo vuduphare  Définir votre univers visuel – votre espace – votre identité


Nous ne recherchons pas l’effet décoratif, nous faisons cohabiter votre univers avec le jeu des volumes, de l’espace.
Nous organisons le vide pour vous permettre d’envahir votre espace.
BERTHELOT N°17

 

 

logo vuduphare  AMÉLIORER LE CADRE DE VIE ET DE TRAVAIL


Repérer les dysfonctionnements liés à l’espace et à l’organisation, favoriser une situation de bien-être.
Nous cultivons la différence. Vos projets, vos idées, nous vous aidons à les transformer.
Nous vous accompagnons pour vous donner une meilleure lisibilité.

BOURAIL C4D7

 

 

logo vuduphare  MAÎTRISER LA COMPRÉHENSION DE L’ESPACE DE VENTE 


L’espace de vente est un point de rencontre entre offre et demande. L’évolution de nos clients nous demande d’êtres soucieux de la relation entre le consommateur et son espace, être à l’écoute de l’évolution du client qui aujourd’hui cherche la notion de bien-être. On devra transformer le lieu d’achat en un espace émotionnel. Nous devons connecter le consommateur au produit ou au service en le stimulant par l’environnement. Le consommateur a besoin d’un parcours structuré, la surface doit être mise en scène et permettre de valoriser les produits et le service. Cette mise en valeur permet au produit de renforcer et soutenir l’identité du point de vente.

Mieux communiquer dans votre espace de vente, pour améliorer votre visibilité et vos ventes

 

 

logo vuduphare  QUELQUES POINTS IMPORTANTS :

  • Connaître son public,
  • Le facteur Humain,
  • Organiser les flux,
  • Eviter la surcharge,
  • Raconter une histoire,
  • Conserver son identité.

logo vuduphare